Depuis mardi, on est en pleine alerte canicule!

Supermarchés pris d'assaut, rayons saucisses vides, désert de chips, le marchand de glace tourne comme un fou dans le quartier, kits de barbecue introuvables, plus une seule goutte d'alcool chez les vendeurs de liqueurs, tout le monde dehors... oui, on a dit au revoir à la pluie pour quelques jours!

La force du Geordie ne réside pas dans sa capacité à chausser des espadrilles même en hiver, d'être en T-Shirt dès qu'il fait plus de 5°C (c'est comme ça que tu reconnais les vrais, au printemps) ou de marcher en ballerine dans la neige (je ne m'en remets toujours pas de cette vision)... Non, sa force, c'est de célébrer chaque jour où il ne pleut pas par une tenue d'été même par 5°C, de sortir le barbecue au dessus de 15°C et d'user de l'auto-bronzant (et des UV) pour célébrer le dieu soleil! Car oui, je vis depuis mardi entourée de gens ultra-orange ou fushia pour les insconsiens qui bronzent, bourrer et à moitié à poil!!! Attention... il fait... entre 22-25°C et plus aucun de mes collègues n'est en capacité de travailler! J'ai eu l'impression de passer une semaine entourer de mexicains luttant contre la chaleur arrassante du désert de Sonora en attendant la nuit pour pouvoir enfin respirer!

Une petite consolation dans ma vie d'expat', c'est de vivre à 15 minutes de la plage et de pouvoir y aller avec Alice quand il fait beau. Hier soir, on a été faire nos starlettes sur une plage peu fréquentée, un peu plus au nord que celle sur laquelle on va habituellement car elle avait des airs de Côte d'Azur un 15 août (avec compèt' de barbeuc').

DSC_0341

DSC_0345

DSC_0349

DSC_0351

DSC_0359

On est rentré vers 20 h, claquées et affamées, et là, oh surprise... une voisine qui bronze! Juste pour info, l'amplitude des journées est plus importante ici en été qu'en France. Fin juin, le soleil ne se couche que pour 3 heures... et encore, il ne fait pas vraiment nuit, le ciel reste d'un turquoise foncé impressionnant!

DSC_0332

 

Ce soir, je vais à une soirée Eurovision dans un pub du centre ville. Je penserai très fort à mon p'tit Léo... Dans une vie antérieure, je lui donnais des cours de maths. Quand je croyais être arrivée chez lui, on m'a dit "non, ici c'est la maison du gardien"... Totalement halucinée, j'arrive devant une baraque immense et je suis accueillie par une personne que j'ai pris pour la femme de ménage philippine (ouai, je me suis dit que vu la taille du truc, la maitresse de maison ne devait pas passer l'aspi toute seule). Elle m'a directement emmené dans la chambre de p'tit Léo où il m'attendait avec sa mère... 15 minutes de parlante et je me retrouve seule avec ce sale gosse qui me sort: "Tu l'as reconnue?"... Là, je cherchais bien qui j'avais bien pu ne pas reconnaître... Celle que j'avais pris pour une femme de ménage, c'était la chanteuse Anggun! Et oui, le papa de Léo était le producteur de la chanteuse... Autant vous dire que j'en ai croisé du monde chez lui pendant 2 ans... Et pour faire dans le contre-cliché: les parents de Léo sont d'une incroyable gentillesse et simplicité!

Alors, ce soir, pour une fois je regarde cette émission qui n'est pas ringarde ici et je vais penser très fort à Léo... qui se fait chambrer par un peu tout le monde sur Facebook...mais c'est de bonne guerre! Pour résumé... Léo, 12 points!!!