Pour ce défi'13 aux couleurs de la savane, j'ai choisi une laine de chez the Natural Dye Studio couleur Dazzle spice (Epice pétante ou éblouissante, 100% Blue Faced Leicester). L'huile de filage rend la laine un peu rèche lors du tricotage, mais devient douce et prend du gonflant après le lavage. Ce petit Tuscan Leaves Hat (J'ai fait le diagramme du béret car il n'existait pas, j'ai contacté l'auteur du patron mais toujours pas de réponse de sa part... donc, pour celle qui l'ont, je veux bien transmettre les grilles) remplacera mon Rustling leaves qui m'a été piqué en avril... par ma Grand-Mère! Et oui, on peut plus faire confiance aux vieux! Tu leurs prêtes quelque chose et paf, ils te font valoir qu'ils craignent plus le froid et qu'ils ont jamais eux un bonnet comme ça... et bla bla bla... et comme je peux rien lui refuser...

Pour les photos, j'ai été au parc juste au coin de la rue. Il y a pleins de statues, un kiosque à musique de l'époque victorienne, un lac, des canards, des barques, des maisonnettes, des terrains de boules anglaises, etc. J'ai choisi le lion le plus ensoleillé pour ce petit béret.

Lion02

Lion01

Lion03

Lion04

Lion05

Lion06

 

Pendant ce temps, Alice a chassé le lion dans le parc et a réussi à terrasser 2 specimens bien différents: mon modèle et son doudou qu'elle trimbale partout, même au parc! Sur la première photo, on voit bien que le lion a une haleine de fauve ;-)

 

Alice02 - Le lion qui pue du bec    Alice04 - Meme pas peur   Alice03 - Rrrr

Alice05    Alice06    Alice07

Alice08    Alice09    Alice10

Et pour finir, la photo de la chasseuse et de son butin de la soirée... que je lui ai cuisinée bien sûre avec ses haricots vert! Elle est pas fière ma p'tite sac à puces?

 

Alice01


Merci pour tout vos messages de soutients. Je rentre en France dans quelques jours pour me faire mieux soigner et acheter une nouvelle voiture.

Je recommence doucement à bouger le bras gauche, mais alors tout doucement... Mon bras a beaucoup dégonflé, mais j'ai toujours des saucisses à la place des doigts (des saucisses de Morteau, vous voyez). Pour mon cou, la douleur diminue et la mobilité revient. Patience donc.

La responsabilité totale de l'autre conducteur a été reconnue et démontrée par la vidéosurveillance. On le voit bien arriver à fond et au téléphone sans dévier de sa trajectoire... accablant! Moi, ça m'a retournée les tripes de voir ça au commissariat lors de ma convocation de ce soir. Bien sûr que je porte plainte!

 

N'oubliez pas de voir ce qui se passe dans la savane par ici...