Il y a des nouvelles qui vous donne froid dans le dos.

 

J'ai connu Pierre en Master à Jussieu et stagiaire au Museum. Je le voyais plus devenir un Cousteau moderne, tutoyant les profondeurs des océans, pas les bombes. Je le sais passionné, mais aussi une certaine fragilité... Je pensais plus le voir un jour dans un reportage sur le zooplancton que sortie dans une bourde de notre Premier Ministre.

Je l'ai connu le visage un peu plus poupon et des rêves d'océans plein la tête... et là, devant l'écran de télé, je découvre qu'il est otage en Syrie. Comment, mais comment ça ce peut? Pierre, passionné d'océan et de photographie, comment es-tu devenu photo reporter de guerre? D'un côté, je vois une certaine logique: les biologistes sont curieux de tout, en constante observation et analyse de ce qui les entourent... mais de l'autre, je me demande par quels chemins il est passé!

Cela fait 10 jours que je pense à lui tous les jours et que je me demande quand ils vont lui rendre sa liberté. Quand je vois la peine que l'on a et les messages que l'on s'échange entre nous depuis cette nouvelle, je n'ose pas imaginer la détresse de sa famille et la solitude dans laquelle ils étaient plongés avant que sa condition d'otage ne soit révélée. Même si ils souhaitaient que l'information reste secrète pour préserver la vie de Pierre et son retour en France, un tissus de soutien est en train de se former. Il y a la page FB ici où vous pouvez laisser un message de soutien à Pierre et à son compagnon d'infortune. (Je ne gère pas cette page, vous ne pouvez pas me contacter par ce biais)

En espérant que Pierre soit rapidement de retour sain et sauf en France près des siens avec les 3 autres otages Français en Syrie, et aux autres otages où qu'ils soient.

 

1385245_437069719735523_1878526033_n

Voilà. Voilà pourquoi je réponds pas aux messages que j'ai reçu pendant mes vacances, je suis désolée, j'ai beaucoup de châgrin que je gardais pour moi. Je vais prendre le temps de répondre maintenant aux messages que j'ai reçu ...